MADIBA, LE COURAGE D'ÊTRE SOI

Hommage à Nelson MANDELA

Titre de l’oeuvre : MADIBA
Peinture sur photographie. Dim. 30×30 cm.
Oeuvre non mise en vente (sauf reproductions).


« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites. C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.
Nous nous posons la question… Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ? En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ? Vous êtes un enfant de Dieu. Vous restreindre, vivre petit, ne rend pas service au monde. L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres. Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.
Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus, elle est en chacun de nous, et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même. En nous libérant de notre propre peur, notre puissance libère automatiquement les autres. »

Texte Original en anglais :
« Our deepest fear is not that we are inadequate.
Our deepest fear is that we are powerful beyond measure.
It is our light, not our darkness that most frightens us.
We ask ourselves, Who am I to be brilliant, gorgeous, talented, fabulous?
Actually, who are you not to be? You are a child of God.
Your playing small does not serve the world.
There is nothing enlightened about shrinking so that other people won’t feel insecure around you.
We are all meant to shine, as children do.
We were born to make manifest the glory of God that is within us.
It’s not just in some of us ; it’s in everyone.
And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same.
As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others. »


Extrait du discours d’investiture de Nelson Mandela lors de son accession à la présidence d’Afrique du Sud (10 mai 1994)
Auteure : Marianne Williamson. Cet extrait est tiré de son livre « Le Retour de l’Amour : Réflexions sur les principes énoncés dans Un cours sur les miracles » (1992)

[ess_grid alias=”grid-test”]

Pin It on Pinterest

Share This